Vendre de l’alcool dans des centaines de nouveaux comptoirs express de la LCBO (anciennement les magasins-agences) et dans plusieurs centaines d’épiceries est mauvais pour l’Ontario.

Les commerces privés privent de revenus nos précieux services publics en remplissant les poches de leurs riches propriétaires. Ils augmentent le risque que des enfants aient accès à l’alcool. Et ils font peser une pression énorme sur notre système de soins de santé en allongeant les temps d’attente et en aggravant la médecine de couloir.

Le plan du gouvernement de vendre de l’alcool dans des milliers de dépanneurs ne fera qu’aggraver la situation.

Trois raisons importantes de garder la LCBO publique

La LCBO paie pour les services publics essentiels

Les bénéfices qui sont réalisés par les succursales traditionnelles de la LCBO permettent d’injecter annuellement des milliards de dollars dans la construction de meilleures écoles, de nouveaux hôpitaux et de services publics essentiels. Les propriétaires des comptoirs express de la LCBO mettent dans leurs poches dix cents de chaque dollar que vous dépensez et les milliardaires qui sont à la tête des épiceries prélèvent également un pourcentage sur chaque vente.

On peut faire confiance à la LCBO pour protéger nos enfants

Un sondage récent montre que les Ontariens sont au moins 12 fois plus susceptibles de choisir la LCBO qu’un magasin privé pour garder la bière et le vin hors de la portée des mineurs. L’objectif des magasins privés est de faire des profits et de vendre plus d’alcool à plus de gens. Les travailleurs de la LCBO, qui suivent une formation continue pour protéger le public, refusent chaque année de vendre de l’alcool à plusieurs centaines de milliers d’enfants et de personnes en état d’ébriété.

Les ventes d’alcool privées menacent notre accès à des soins de santé de qualité

Les études1 montrent que depuis que l’Ontario a commencé à vendre de l’alcool dans les épiceries, 24 000 personnes de plus ont été admises dans les salles d’urgence par rapport aux deux années précédentes. Si les ventes d’alcool continuent d’augmenter, les temps d’attente, les coûts, la consommation d’alcool et le nombre de maladies et de décès continueront également d’augmenter.

Écrivez à votre député provincial

Entrez votre code postal pour envoyer ce message à votre député. Votre courriel sera également envoyé au premier ministre Doug Ford, au ministre des Finances Rod Phillips et à l’équipe de la campagne Gardons-la publique.

1 – Myran DT, Chen JT, Giesbrecht N, Rees VW. The association between alcohol access and alcohol‐attributable emergency department visits in Ontario, Canada. Addiction. 2019 Mar 29. DOI: 10.1111/add.14597

Ontario Public Service Employees Union   |  100 Lesmill Road, Toronto, ON  M3B 3P8  |  416-443-8888 or 1-800-268-7376

info@keepitpublic.ca

Ontario Public Service Employees Union
100 Lesmill Rd., Toronto, ON  M3B 3P8
416-443-8888 or 1-800-268-7376

info@keepitpublic.ca

Share This